cover
  ∨ À débattre Opinion

Comment transmettre ?

Les parents et spécialement les pères ne peuvent se décharger sur l’école ou les tiers : ce sont eux qui ont la responsabilité première de la transmission et de l’éducation de leurs enfants, qui doivent être formés dans la tradition de la Bible et de l'Eglise pour affronter un monde difficile, éloigné de Dieu.
  • 1. 

    « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » a dit un jour Jacques Chirac et c’est bien ce qui se passe aujourd’hui au sujet de la famille. La cellule de base de la société est attaquée comme jamais, et la défendre ne semble pas être notre priorité absolue. Les débats de société du monde nous occupent trop : nous n’avons pas à subir les modes de la société, ni à être influencés par elle. Jésus n’a jamais cherché à plaire au monde ! La vocation de son Église est d’apporter la Lumière au monde cela passe par la famille qui est la première Église, l’église domestique.

  • 2. 

    Dans quelles écoles, allons-nous inscrire nos enfants ces prochaines années ? Il n’est vraiment pas facile de trouver un lieu d’enseignement favorable à la transmission de la foi chrétienne, mais le plus important est que les parents prennent conscience qu’il n’est pas possible de se décharger sur l’école, l’aumônerie, les catéchistes, les scouts, ou quiconque : c’est la famille qui est le premier lieu de l’éducation et de la transmission. Il faut faire tout renaitre à partir de la famille qui est « la première école dont aucune société ne peut se passer» (Vatican II)

  • 3. 

    Les parents doivent donc se responsabiliser, se former et prendre du temps pour transmettre et pour éduquer leurs enfants. Nous ne devons plus être des consommateurs passifs d’homélies, de retraites ou d’enseignements, car il ne s’agit pas de transmettre un savoir ou des connaissances, mais d’éduquer l’intelligence et la foi pour que les enfants deviennent capables de réfléchir par eux-mêmes, d’argumenter, de se défendre et de témoigner. Il s’agit de leur donner les armes, les outils, et les moyens intellectuels qui leur permettront d’être des croyants convaincus, autonomes et libres dans ce monde tellement difficile et tellement éloigné de Dieu.

  • 4. 

    Le système de questions-réponses qui invite à réfléchir n’est pas typiquement juif. Les grecs l’ont pratiqué et les chrétiens le faisaient aussi au Moyen-âge, avec Saint Thomas d’Aquin, mais il n’est pas inutile de revenir à la pédagogie biblique. Dieu a fait cela dès l'origine, quand il part à la recherche d'Adam et qu’il l’interroge pour le faire réfléchir. Jésus a fait de même tout au long de sa vie publique, comme par exemple avec la Samaritaine, qui a d’abord reçu puis à transmis à tous ses concitoyens.

  • 5. 

    Le monde juif a cette culture de la transmission enracinée dans une tradition millénaire qui a fait ses preuves et qui mérite d’être regardée et imitée. La formation juive est très différente de ce qui se pratique dans le monde chrétien en quantité, en qualité et en substance. La transmission opérée par le père est fondamentale dans la tradition juive. L’école religieuse délivre des enseignements bien plus consistants, et ils sont axés sur l’éveil de l’intelligence. Les lois religieuses qui encadrent le Sabbat, les fêtes et la vie religieuse sont aussi très propices à une transmission en profondeur dont nous ferions bien de nous inspirer.

1

commentaire

posté

gaëtane de busschère 19/03/2017 01:01

Bravo ! Enfin Voici quelqu'un qui réagit par rapport á la famille, au role du père , l'éducation á l'école, celle transmise á partir de la famille. l'importance du résonnement , ... Beaucoup sont conscients et désemparés et ne savent oú trouver l'aide... et le temps passe ... Notre société est en danger ! Bravo pour cet article. Il est important que nous réagissions et nous entre-aidions de lá oú nous sommes, et avec les moyens que nous disposons , si petit soit il. Ensemble, nous pourrons ! L'homme a perdu sa virilité, la femme est devenue une "amazone" . Nos jeunes sont confus et perturbés, manipulés par les médias ... La société de masse est entrain de détruire l'individualuté de la personne. Tout le monde doit se sentir responsable á partir du momment oú nous avons pris conscience. Allons trouver nos évèques, nos prètres et des paroissiens engagés. Réunissons nous. et que cela fasse boulle de neige. Que ceux qui ne peuvent pas faire quelque chose, prient et appellent l'Esprit Saint . Lui qui guidera et inspirera ceux qui en ont les moyens. Revenos au dialogue en famille, avec les différentes générations . On peut certainement échager de bons conseils, des bonnes hitoires , des bons truc , s'entre aider, etc... Moi, maintenant, je vais copier cet article et l'envoyer á l'archevêque de mon diocèse , que je connais personnellement, ainsi que un prètre . Je vais voir comment je peux photocopier cet article en quelques exemplaires avec le lien internet , pour le donner au prochain conseil paroissial de mon église. Et puis on verra si l'Esprit Saint nous soufflera de bonnes idées ... Notre paroisse doit devenir encore plus vivante. Merci á celui que a écrit cet article. Gaëtane

... Voir plus ...
bubbleRight aleteia Jean-Marie Elie Setbon

Ex-rabbin juif devenu catholique, père de huit enfants, aujourd'hui conférencier et éducateur, spécialiste en théologie et en exégèse biblique.

Ses livres
  • De la Kippa à la Croix, Éditions Salvator (2013)
  • Oser être soi-même, finalité de l'Incarnation, Éditions Salvator (2014)
Ses liens

Pour proposer un contenu intéressant sur ce thème

cliquez-ici