cover
  ∨ Vie morale Église et politique

Y a-t-il des guerres justes ?

S’il n’y avait pas de « guerre juste », toute résistance serait aussi injuste que toute agression. Mais chercher la paix et la justice par le moyen d’une action de force ne peut se justifier que de la part de l’autorité légitime, avec une intention droite, et si le bien commun est gravement mis en cause.
  • 1. 

    La guerre est un affrontement sanglant entre groupes et non entre individus. L’homme est très social. Il est sensible à la justice et gouvernable par raison. Et pourtant il pratique la guerre, affrontement meurtrier entre sociétés ou groupes sociaux. Contrairement à une idée reçue, le meurtre n’est pas chez l’homme un résidu d’animalité. Il est au contraire un propre de l’homme. Les animaux d’une même espèce se battent beaucoup en combat singulier, mais le plus souvent ne se tuent pas, et pas en réunion. Des processus naturels de régulation bloquent l’agressivité du vainqueur dès que le combat a désigné le vainqueur.

  • 2. 

    En théorie, la guerre naît de l’affrontement de deux volontés politiques en désaccord, pour des intérêts culturels, économiques ou politiques jugés vitaux, mais dans la pratique bien souvent pour d’autres raisons moins rationnelles.

  • 3. 

    Dans le monde moderne, avec des armes de plus en plus puissantes, la guerre frontale entre les grandes puissances est de moins en moins envisageable, mais la guerre existe toujours et prend d’autres formes.

  • 4. 

    La mise en place d’une autorité mondiale autour de l’ONU avait pour objectif principal de bannir le recours à la guerre comme mode de résolution des conflits. Cela ne fonctionne pas très bien, et l’idée d’un gouvernement mondial présente autant d’inconvénients que d’avantages.

  • 5. 

    Il y a des situations où la guerre juste est légitime et beaucoup de penseurs l’ont théorisée : saint Thomas d’Aquin enseigne qu’elle ne peut être envisageable que si elle est décidée par l’autorité légitime, pour défendre une juste cause, avec une intention droite ; la conduite de la guerre doit aussi respecter les principes de discrimination (respect et défense des populations civiles) et de proportionnalité dans l’usage de la force. Quoi qu’il en soit, la décision de la guerre est lourde de conséquence : elle relève de la vertu de prudence et engage la conscience, car ceux qui s’y livrent auront à en répondre devant Dieu.

modérateur du thème :

Pierre Dohet

3

commentaires

postés

Philippe 09/06/2017 10:42

Article très fouillé. Il envisage probablement la plupart des aspects de la question, sinon tous, et mérite d'être conservé en référence.

... Voir plus ...
Stan 06/06/2017 16:18

Merci pour votre article fort intéressant. Je voudrais néanmoins apporter un léger bémol sur un principe que je trouve contestable dans la manière de faire la guerre dès lors qu'elle est décidée. Le principe de proportionnalité me semble contestable. L'expérience prouve que l'application de ce principe conduit souvent à ne pas régler le conflit ou à le faire durer inutilement, avec les dégâts supplémentaires (inutiles et finalement beaucoup plus coûteux) que cela représente. Je pense au contraire que plus un conflit est réglé rapidement, mieux cela vaut pour tous les belligérants. Et pour revenir à votre exemple de la mouche, si l'on applique le principe de la proportionnalité, j'en déduis que pour écraser une mouche d'environ 0,5 cm2, il faudrait une tapette de...disons 1 cm2 tout au plus. Je ne crois pas que ce soit la meilleure façon de régler le cas, et personnellement je préconise plutôt la tapette de 200 cm2, c'est plus efficace et plus rapide et on peut ensuite passer à autre chose. Je pense que le devoir des autorités qui décident de faire la guerre est de la mener rapidement et efficacement, bien entendu dans un esprit de droiture comme vous l'exposez et non pas de façon sauvage ni en utilisant des moyens insensés et ignobles. Mais la proportionnalité en tant que telle est à mon sens une fausse bonne idée.

... Voir plus ...
Bernard 27/06/2016 08:17
Bonjour,
Votre article est très intéressant et éclairant.
Je me permets juste quelques remarques constructives :

Je pense qu'il faut rajouter 2 points clés qui ne sont pas assez développés :
- Une guerre ne peut être considérée comme juste que si elle est lancée avec des chances suffisantes de succès. A cet égard, on peut méditer le résumé que Jean SEVILLIA fait des 2 derniers siécles : "L'ardeur belliqueuse de la République Française n'a d'égal que son incompétence militaire".
- L'usage de la force ne peut être considéré comme légitime que s'il ne provoque des désordres et des dégâts pires que ceux qu'il est sensé éviter.

Ensuite, parmi les éléments évidemment subjectifs, et qui pourraient causer une guerre, vous en citez plusieurs et concluez : " l’autorité légitime est de fait l’autorité nationale"...
Or, je pense que l'autorité nationale n'est pas légitime par nature, et on peut (on doit) se poser régulièrement cette question.

Par exemple :
- La Révolution Française, lors de tous les massacres qu'elle a perpétrés de 1789 à 1800, était-elle légitime ? Si non, à quelle titre l'est-elle devenue ultérieurement ?
- Hitler est arrivé au pouvoir par une élection démocratique. Son autorité était-elle légitime ?
- Plus récemment, le peuple français a rejeté le projet de constitution européenne par référendum. Son gouvernement s'est empressé de le voter par voie parlementaire. Etait-il légitime ?
- L'élection présidentielle française de 2012 est constitutionnellement nulle du fait de la fausse déclaration fiscale du vainqueur l'année précédente. Reste-t-il un semblant d'autorité légitime ?

Ces dernières remarques sont à traiter au niveau philosophique et non au niveau politicien où ne doit pas se rabaisser notre réflexion.

Merci encore et à bientôt.
... Voir plus ...
bubbleRight aleteia Henri Hude
La réponse de Henri Hude

Normalien, agrégé, docteur habilité à diriger des recherches en philosophie. Ancien professeur en classes préparatoires, puis à l'Institut Jean-Paul II de Rome (Université du Latran). Ancien directeur de Stanislas (Paris, VI). Directeur du centre  « Éthique et environnement juridique » du Centre de Recherches des Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan. Fondateur de la Société internationale d'Éthique militaire en Europe.

Ses livres
Ses liens

Documents de référence

« La politique est la forme la plus haute de la charité, car elle cherche le bien commun »
(Pape François)

Pour proposer un contenu intéressant sur ce thème

cliquez-ici

Top Vidéos

3 minutes en vérité avec Rémi Brague
Les Chrétiens ont un rôle à jouer dans la construction européenne. Rémi Brague, philosophe et membre de l'Institut, porte un regard sévère sur le projet européen actuel. Il plaide pour une application stricte d'un principe de subsidiarité compatible avec les principes de la foi chrétienne.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 4min30sec

Top Vidéos

Etienne Lhermenault : pouvoir des Églises dans la société ?
Président du Conseil national des évangéliques de France, Etienne Lhermenault était l'invité des États généraux du christianisme 2013, à Lyon.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 1min09sec

Top Vidéos

Gregor Puppinck : pouvoir des Églises dans la société ?
Directeur du European Center for Law and Justice, Gregor Puppinck était l'invité des États généraux du christianisme 2013, à Lyon.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 1min30sec

Top Vidéos

Un dialogue est-il possible entre chrétiens et politiques ?
Nicolas Buttet insiste sur le besoin de dialogue entre le religieux et le politique qui sont tout deux au service du bien commun.
Ancien député suisse et fondateur de la communauté Eucharistein, Nicolas Buttet était l'invité des États généraux du christianisme 2013, à Lyon.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 1min07sec

Top Vidéos

Académie catholique de France : Nicole Lemaître
Peut-on conjuguer les deux termes, éthique et politique ? Sans doute car des dossiers attendent à Rome la béatification de plusieurs acteurs du XXe siècle : Robert Schuman, Alcide de Gasperi, Edmond Michelet... Sont-ils des modèles ? Nous suivrons ici l'itinéraire d'Edmond Michelet.
star aleteia star aleteia star aleteia 7min21sec

Top Vidéos

Académie catholique de France : Jean-Dominique Durand
L'encyclique de Benoît XV, Ad beatissimi apostolorum principis (1/11/1914), souligne l'enjeu majeur que la guerre qui vient de se déclarer entre nations chrétiennes représente pour les chrétiens : un échec majeur qui montre combien l'esprit nationaliste est souvent plus fort que l'Évangile.
star aleteia star aleteia star aleteia 8min17sec

Top Vidéos

Académie catholique de France : Jean-Pierre Machelon
La laïcité suscite des polémiques importantes en France et tend à s'instrumentaliser. En son nom, certains ont chassé le Père Noël des écoles. Doit-on alors se résigner à ignorer purement et simplement le fait religieux et l'exclure définitivement de l'espace public ?
star aleteia star aleteia star aleteia 8min03sec

Top Vidéos

Académie catholique de France : Emmanuel Tawil
Le Saint-Siège entretient des relations diplomatiques avec 179 états. Sa présence n'a pas pour vocation à se dissoudre dans la modernité. Sa personnalité ne dépend pas de la possession d'un état mais bien du fait qu'il est le siège de l'évêque de Rome. Étude de la « question romaine ».
star aleteia star aleteia star aleteia 6min26sec

Top Vidéos

3 minutes en vérité avec l'abbé Pierre Amar
« Les laïcs doivent rayonner là où ils sont. La société leur appartient et ils doivent y rayonner des valeurs de l'évangile. » Acteurs d'Avenir entend servir la formation humaine, intellectuelle et spirituelle des étudiants et jeunes professionnels appelés à exercer des responsabilités.
star aleteia star aleteia star aleteia 3min36sec

Top Vidéos

3 minutes en vérité avec P. Louis-Marie Guitton (II)
« Les jeunes chrétiens qui s'engagent en politique doivent se former ». Initiée à la demande de Mgr Dominique Rey, l'université d'été de la Sainte-Baume est organisée par l'Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon et les dominicains de la province de Toulouse pour former les chrétiens à...
star aleteia star aleteia star aleteia 2min14sec

Top Vidéos

3 minutes en vérité avec Madeleine de Jessey
Madeleine Bazin de Jessey est co-fondatrice des Veilleurs et porte-parole de Sens Commun. Elle est aussi secrétaire nationale de l’UMP en charge des programmes de formation. Elle fait ici le point sur l'action des Veilleurs, la création de Sens Commun et l'engagement pour l'avenir qui en résulte.
star aleteia star aleteia star aleteia 2min35sec

Top Vidéos

Académie catholique de France : Général Fleuriot
Comment un militaire chrétien peut-il être artisan de paix ? En se rappelant que l'usage de la force a pour but d'établir une paix assez juste pour être durable. En épargnant au maximum amis, civils et ennemis. En vivant sa foi pour fonder ces exigences éthiques.
star aleteia star aleteia star aleteia 7min55sec

Top Vidéos

De quoi se mêle l'Église ?
De quoi se mêle l’Église ? L’Abbé Grosjean revient sur cette question souvent entendue, lors des récents débats de société. L’Église ne reste pas cantonnée à ses sacristies, mais veut servir le bien commun, le bien de tout homme et de tout l’homme. Voilà pourquoi elle peut et doit prendre sa pla...
star aleteia star aleteia star aleteia 3min06sec

Top Vidéos

Pourquoi le pape se mêle de tout ?
Pourquoi le pape se mêle-t-il de tout ? Parce que Jésus s’est mêlé de tout ! Dans cette vidéo produite par le diocèse de Paris, un prêtre répond avec des phrases courtes et claires. Le pape étonne lorsqu’il parle de la finance, de sujets très concrets, très quotidiens, très intimes, comme du travai...
star aleteia star aleteia star aleteia 2min12sec

Top Vidéos

Les Veilleurs [I have set watchmen]
Beau reportage Net for God : dans le monde entier (Brésil, Égypte, France...), des jeunes sont sortis dans les rues pour se faire entendre des hommes politiques et être des veilleurs du bien commun.
star aleteia star aleteia 30min10sec

Top Articles (4)

Achats recommandés

Dieu est Dieu : quête de l'humanité commune
Dieu est Dieu : quête de l'humanité commune
Dieu est Dieu.La sécularisation n’exclut pas un discours sur Dieu, il faut trouver une humanité commune pour l’y enraciner. Le christianisme de demain ne pourra pas se fonder seulement sur des ruptures. Il doit devenir un lieu d’échanges et accepter de se laisser transformer. 
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Paroles pour le Christ, paroles pour l'Ãglise
Paroles pour le Christ, paroles pour l'Église
Dans un premier temps, l'auteur entame une méditation sur l'expérience de la foi, et il se demande dans un deuxième temps pourquoi l'Église apparaît souvent comme un obstacle plutôt que comme une méditation vers la lumière évangélique.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

L'écarlate et la blancheur
L'écarlate et la blancheur
L’Espérance, c’est autre chose que l’espoir. Elle ne s’appuie sur rien, n’attend rien pour celui qui l’éprouve. Elle est le don absolu. Toujours fragile sera la Foi. Toujours fragile l’Espérance. Mais l’une et l’autre plus fortes encore si l’on apprend à vivre dans la vérité mystérieuse de l’Amour.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Inscription chrétienne dans société sécularisée
Inscription chrétienne dans société sécularisée
Ce livre reprend l'intervention du philosophe Guy Coq à la dernière assemblée des évêques à Lourdes : réflexion sur les dangers pour l'Église d'un trop de mémoire qui brouille son image, et occulte le positif, appel à une relation juste avec le passé qui éclaire l'avenir.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Feu la chrétienté
Feu la chrétienté
L'auteur livre le fondement spirituel et philosophique de l'ouverture du monde catholique à la société moderne, en insistant sur l'importance d'un équilibre entre christianisme, foi, civilisation et histoire.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

La force de la liberté
La force de la liberté
L'auteur redéfinit les concepts de base d'une société libre et civilisée, tels quels : liberté, justice, pouvoir, Etat, pacte social, république, démocratie, régime mixte, etc., pour aider les décideurs à être mieux armés pour accomplir leur métier, leur service ou leur contrat.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

France, réponds à ma triste querelle
France, réponds à ma triste querelle
Agé de 77 ans, l'auteur fustige la marée noire de l'ignorance, de la vulgarité et de la bêtise ambiante tout en se félicitant du courage et de l'inventivité dont une certaine jeunesse a fait preuve en France ces derniers temps.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Sagesse biblique, sagesse politique
Sagesse biblique, sagesse politique
S’inspirant de la sagesse biblique, cet ouvrage de Paul Valadier sj fournit des références pour les démocraties modernes afin qu’elles assument leurs missions et qu’elles évitent les attentes excessives envers les pouvoirs. Il évoque notamment l’idée du contrat liée à l’Alliance, l’idée de souveraineté empruntée à la théologie ou encore la nature divine de l’autorité.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Ãglise et Ãtat, Ãglise ou Ãtat ?
Église et État, Église ou État ?
Les clercs et la genèse de l'État moderne : actes de la conférence organisée à Bourges en 2011 en l'honneur d'Hélène Millet. Etudes de cas et analyses de médiévistes et de modernistes sur la participation des clercs à la production du pouvoir symbolique de l'Église et l'État dans Occident latin, du XIIIè siècle au milieu du XVIIè siècle.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

L'Ãglise n'a pas dit son dernier mot
L'Église n'a pas dit son dernier mot
Réponse vigoureuse, argumentée et vivante au déclinisme qui a cours à l'extérieur comme à l'intérieur de l'Église. Ce livre s'adresse à l'honnête homme, croyant ou non, s'intéressant à ce que le catholicisme signifie et devient en France. Son objectif est double : mettre en lumière les signes de vitalité et les promesses de renouveau, relever des exigences de purification et de réforme.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Pie VII face à Napoléon
Pie VII face à Napoléon
A travers de nombreux documents (objets, peintures, archives, etc.), un retour sur les relations tumultueuses entre la France et le Saint-Siège sous Napoléon, de la ratification du Concordat en 1801, qui normalise les relations entre les deux États, jusqu'à l'annexion des États pontificaux et l'emprisonnement de Pie VII de 1809 à 1814, en passant par le sacre de Napoléon Ier à Notre-Dame.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Christianisme et politique : place de l'Ãglise ?
Christianisme et politique : place de l'Église ?
S'interrogeant sur l'engagement ou non de l'Église dans le débat politique en France, l'ouvrage présente les interventions de différentes personnalités sur le sujet : sociologues, théologiens, pasteurs, députés, etc.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Eglise et religions / communauté politique int.
Eglise et religions / communauté politique int.
Méthode et épistémologie dialectiques pour aider les décideurs financiers et politiques et les universitaires à entrer dans une herméneutique du droit public ecclésiastique. Principe : la saine collaboration entre Église et États (cf. Vatican II - Gaudium et Spes) dans l’acceptation mutuelle de l’égalité ontologique et de l'autonomie liée aux limites des compétences réciproques.
star aleteia star aleteia star aleteia