cover
  ∨ Vie de l'Église Orthodoxie

Catholiques et orthodoxes : divergences ou convergences ?

La prise de conscience des puissantes convergences de fond a permis de mettre en lumière la seule divergence qui persiste : celle de la gouvernance. La réalité historique du schisme s’est fixée pour des raisons politiques et il faut donc œuvrer pour retrouver la pleine communion.
  • 1. 

    Les Églises catholiques et orthodoxes sont prêtes aujourd’hui, au plus haut niveau institutionnel, à retrouver la pleine communion. Malgré des résistances encore bien réelles, elles se considèrent déjà comme « Églises sœurs ».

  • 2. 

    La fausseté des raisons de la séparation entre catholiques et orthodoxes a largement été mise en lumière grâce aux travaux communs. La séparation est en effet bien plus politique, que théologique, et son caractère bloqué ne date que du XVIIe siècle et des suites de la Guerre de Trente ans.

  • 3. 

    Sur le tryptique de fond qui seul empêchait finalement une pleine communion dans la communion des Églises (procession de l’Esprit Saint, statut de la Vierge Marie et place de l’évêque de Rome), l’unique vraie question qui reste en suspens est la troisième : celle qui concerne la gouvernance de l’Église.

  • 4. 

    Pour avancer aujourd’hui, il faut passer de l’ecclésiologie confessionnelle à l’œcuménisme de la vie. Le Christ lui-même a donné des indications de gouvernance et l’exemple de Pierre, Jacques et Jean vient les concrétiser.

  • 5. 

    Pour réussir une pleine communion, il faut enfin redire la différence entre infaillibilité du message de l’Église sur la vérité et faillibilité historique des institutions. Fondamentalement, avec un message commun et une profession de foi commune, la voie de la réconciliation est possible.

2

commentaires

postés

o.icaros 01/02/2016 19:49
"...son caractère bloqué ne date que du XVIIe siècle et des suites de la Guerre de Trente ans."
Cela n'a rien à voir avec la guerre de Trente ans (qui a durée 40 ans), commencée en 1608, avec la défenestration de Prague, et qui prit fin en 1648 avec le traité de Westphalie. Les relations entre Constantinople et Rome avaient pris fin en 1453, avec la prise de Constantinople par les Turcs qui sont la cause de l'éclatement des Eglises dites "orthodoxes", terminologie du XIXè siècle. Initialement, dans les premiers siècles du christianisme, avec la division de l'empire romain et lorsque Rome a abandonné l'usage du grec, il y avait deux Eglises: l'Eglise de langue latine et l'Eglise de langue grecque. Ces deux Eglises, bien que de langue différente, étaient toutes deux "catholiques", c'est à dire universelles, et orthodoxes car toutes deux avaient en communs les conciles fondateurs de l'Eglise du Christ.
Lorsque les Grecs se sont libérés des Turcs au XIXe siècle, ils voulurent avoir une Eglise nationale, autonome et autocéphale avec des Primats non pas désignés par le Patriarche oecuménique de Constantinople, otage des Turcs (l'actuel titulaire du Trône de Constantinople n'est-il pas encore l'otage des Turcs?) qui, sous leur menace pouvait rester prisonnière d'un pouvoir étranger. Après l'indépendance politique, les Grecs voulurent leur l'indépendance religieuse pour ne plus subir les chantages et menaces répétés des Turcs. Les autres nations chrétiennes, également asservies par les Turcs, feront comme les Grecs en créant des Eglises nationales et autocéphales, indépendantes du Patriarcaet de Constantinople qui, aujourd'hui, ne représente rien à part quelques Eglises de la diaspora.
On est très très loin de la guerre de Trente ans. Si les Turcs ont un peu joué dans la cour des grands, leurs asservis et leurs Eglises n'existaient pas, étaient coupés de leurs frères d'Occident. François Ier en traitant avec les Turcs n'avait-il pas nié, méprisé, rayé les droits des peuples chrétiens spoliés par les Turcs?
... Voir plus ...
peu importe 01/02/2016 11:15
D'abord je suis tout simplement content que ce rapprochement, lentement, se fasse. A croire que cette séparation est un mal pour un bien, c'est à dire donne la possibilité à nos esprits d’hominidés de prendre réellement con-science du sens du don de "Vie" que nous avons TOUS reçu dans le silence de la "Taire" que les voix purificatrices de Dieu rendent insupportable au Malin.

Je prends ce "don" comme LE seul moyen de rejoindre le statut de l'Être, de notre Père à tous. Du plus profond de mon "for-intérieur" que je me représente bien au-delà du fond de ma rétine (c'est une image) , la dépassant de très loin, je vois flottant dans un espace, un cube (3D) dont chaque face est d'une couleur différente. Il y a dans cet espace "indéfini" différents observateurs situés un peu partout dans ce volume à qui l'on demande de décrire le cube (sa forme & sa où ses couleurs). Après lecture des contre-rendus, un vif débat prend forme car chacun pense détenir la "Vérité" grâce à sa vision. C'est cela la vie, non?!..
Qui a raison , qui a tort?
Que peut-on en retirer?
Qui détient la "Vérité" pleine & entière?
Comment obtenir la vérité de cette vision?
La "Vérité" est un puzzle se réalisant dans quelle dimension, si cette notion veut encore dire quelque chose en ce domaine...!

On peut rendre plus complexe l’exercice en ne prenant plus un cube, mais un mobile constitué de cube de même dimension en incluant le fait de la perspective. Ces situations, hélas, correspondent aux "en-vies" du "Mal-in" afin que nous ne puissions pas effectuer cette magnifique union possible par la Foi dans l' Amour de Dieu pour employer des mots qui parlent à chacun d'entre-nous avec plus où moins de force spirituelle.
Je passe sous silence la perception de l'espace dans laquelle l'observation s'effectue. Une chose est sûr, notre esprit est formaté pour raisonné en 3D. Il n'y a que ça actuellement de sûr, car Dieu se voit obliger de passer par la Sainte Trinité.
... Voir plus ...
bubbleRight aleteia Antoine Arjakovsky
La réponse de Antoine Arjakovsky

Historien français d'origine ukrainienne, chrétien laïc orthodoxe, qui a créé l'Institut d'Études œcuméniques de l'Université catholique d'Ukraine à Lviv. Il dirige actuellement un pôle de recherche au Collège des Bernardins à Paris.

Ses livres

En attendant le concile de l’Église Orthodoxe, Un cheminement spirituel et œcuménique, Paris, Cerf, 2013.
Qu’est-ce que l’orthodoxie ?, Paris, Gallimard, 2013

Pour proposer un contenu intéressant sur ce thème

cliquez-ici

Top Vidéos

« La Foi prise au mot » : l'orthodoxie
Une émission entièrement consacrée à la découverte de ce qu'est l'orthodoxie avec notamment l'organisation de l'Église orthodoxe, de sa liturgie, de sa spiritualité. Le père Alexandre Siniakiov est l'invité de Régis Burnet.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 45min49sec

Top Vidéos

Catholiques et orthodoxes
Quel rapport les Églises d'Occident entretiennent-elles avec le monde orthodoxe ? Après la séparation historique de 1054, où en est-on aujourd'hui du dialogue entamé par Paul VI puis Jean-Paul II entre catholiques et orthodoxes ?
star aleteia star aleteia star aleteia 52min20sec

Top Vidéos

À la rencontre de l'Église russe
Un magazine exceptionnel depuis Saint-Pétersbourg pour découvrir l'Église orthodoxe russe qui, depuis la fin du communisme, vit une renaissance après 70 ans de persécution. Au cours d'entretiens et de reportages, David Milliat nous emmène à la rencontre de communautés chrétiennes en plein essor.
star aleteia star aleteia star aleteia 53min21sec

Achats recommandés

Cinq leçons sur l'orthodoxie
Cinq leçons sur l'orthodoxie
Dans un texte à la fois profond et accessible, l'auteur nous fait découvrir cette Église d'orient. Il évoque bien sûr les icônes et le chant sacré mais s'attarde aussi sur la prière de Jésus, si riche malgré son apparence répétitive. Il parle aussi de la femme dans l'Église.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Qu'est ce que l'orthodoxie ?
Qu'est ce que l'orthodoxie ?
Antoine Arjakovsky, dans cet ouvrage d’une singulière originalité, nous fait découvrir l’orthodoxie dans la dynamique de l’histoire, c’est-à-dire dans la crise profonde que traversent aujourd’hui une religion, des Églises et leur identité trop souvent figée. Il s'attache à décrire la religion vécue et intime, et met en avant ce qui constitue l'unité de la foi orthodoxe.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

En attendant le concile de l'Ãglise orthodoxe
En attendant le concile de l'Église orthodoxe
Les textes réunis dans ce recueil sont des conférences données par l'auteur entre 2004 et 2010, sur la plupart des thèmes qui seront abordés lors du prochain concile de l'Église orthodoxe. Plusieurs chapitres sont consacrés à la situation du mouvement œcuménique dans le monde. Des annexes permettent de faire un point plus récent sur la situation actuelle de la préparation du concile.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Le pasteur de nos âmes
Le pasteur de nos âmes
Le père Lev Gillet, connu par ses écrits sous le nom de plume d'Un Moine de l'Église d'Orient, fut une des grandes figures spirituelles du XXe siècle. Français de souche, il est décrit par sa biographe, Élisabeth Behr-Sigel, comme « un libre croyant universaliste, évangélique et mystique ». Il devint moine et prêtre de l'Église de Galicie unie à Rome, puis de l'Église orthodoxe.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

La théologie du Saint Esprit - Audio MP3
Théologien laïc et historien, Olivier Clément s’est converti au Christ après une longue recherche dans l'athéisme, les philosophies modernes et les spiritualités asiatiques. Ayant étudié la théologie sous Vladimir Lossky (1903-1958) et Paul Evdokimov (1901-1970), il devient un des pionniers du renouveau théologique orthodoxe et l'un des témoins les plus estimés de l'orthodoxie en Occident.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

L'Esprit-Saint chez Basile de Césarée
L'Esprit-Saint chez Basile de Césarée
Devant des hérésies qui faisaient de l'Esprit un ange supérieur aux autres, ce Père de l'Église d'Orient n'a pas réutilisé à son sujet la notion de consubstantialité, élaborée pour le Fils au concile de Nicée (325), mais parlé plus originellement en méditant la prière liturgique de l'Église.
star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Philosophie orthodoxe de la vérité
Philosophie orthodoxe de la vérité
Cet ouvrage est consacré à l'exposé des enseignements de la révélation chrétienne sur l'action du saint Esprit dans le monde et aux moyens de salut qu'il met à disposition. Dans ce tome: L'Eglise comme pentecôte permanente (Pneumatologie) ; Le Dieu-Homme comme Juge (Eschatologie).
star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Vies des saints serbes
Vies des saints serbes
Canonisé en 2012 par l'Église serbe, l'archimandrite J. Popovic a publié une oeuvre monumentale en douze volumes, la «Vie des saints». Cette publication réunit les biographies des saints serbes, pour la plupart des nobles, qui ont notamment contribué à la christianisation de la Serbie et au développement de son Église locale. 
star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Saint Méthode - Audio MP3
Confesseur de la foi, il vécut de 760 à 847 en Sicile, à Rome et à Constantinople. Méthode fût persécuté durement par les ennemis de la vénération des icônes, les iconoclastes. Il défendit avec fermeté l'orthodoxie, soutenu et aidé par la papauté. Méthode fut choisi pour être patriarche de Constantinople et pacifia le peuple des fidèles et restaura la doctrine.
Il fut canonisé par la vox populi.
star aleteia star aleteia