cover
  ∨ Histoire Premiers chrétiens

En quoi la première expansion du christianisme fut-elle remarquable ?

Les hommes ont fait de proche en proche l’expérience de la formidable nouveauté anthropologique du christianisme : les premiers chrétiens impressionnaient par l’amour et le respect vécus dans leurs communautés, ainsi que par leur attachement inébranlable au Christ, jusqu’au mépris de la mort.
  • 1. 

    L’expansion du christianisme dans les quatre premiers siècles de notre ère a de quoi déconcerter l’historien, parce que ce phénomène religieux unique repose sur le succès de la prédication de douze  apôtres démunis, qui n’avaient ni réputation, ni formation, ni moyens, et qui ont dû se confronter à l’opposition puissante des mondes juif, grec et romain.

  • 2. 

    Plusieurs facteurs peuvent contribuer à expliquer cette expansion inattendue : le premier est que la diaspora juive était universellement répandue. Elle a été un terreau d’autant plus important que l’attente messianique était alors à son comble.

  • 3. 

    L’ouverture aux païens  a été un deuxième facteur essentiel : décidée par les apôtres lors de leur réunion de Jérusalem, vers l’an 50, elle sera décisive et permettra à saint Paul de développer une mission d’une ampleur et d’une portée considérable. Les apôtres, quant à eux, se disperseront aux quatre coins du monde et jusqu’à Rome même où le développement des chrétiens sera tellement rapide que Néron n’hésitera pas à en faire les boucs émissaires de l’incendie de la ville en l’an 64.

  • 4. 

    De l’an 100 à 228, l’expansion du christianisme dans l’Empire romain entre dans une deuxième phase. La foi chrétienne s’enracine et progresse de manière souterraine en s’appuyant sur deux éléments remarquables : la formidable nouveauté anthropologique du christianisme d’abord, qui se manifeste dans ces communautés nouvelles dont les membres s’aiment, se soutiennent et se respectent, quel que soit leur niveau social, et aussi le courage et l’attachement à leur foi que les croyants manifestent jusqu’au martyre : « Ils ne craignent pas la mort ! » s’étonnait Marc Aurèle. Ces convictions fortes vécues au quotidien par les chrétiens et leur refus d’adorer l’Empereur les ont rendus rapidement suspects, mais cela a contribue aussi à remettre en cause les fondements mêmes de la société romaine et à leur ouvrir les cœurs des plus humbles.

  • 5. 

    De 222 à 313, le christianisme fera des progrès incontestables, dans un contexte très changeant et très difficile sur le plan politique. Les chrétiens participent à la défense de l’État romain face aux barbares, mais les païens se posent de plus en plus de questions et l’Édit de Dèce en 250 provoque une forte persécution dans laquelle les chrétiens résistent et continuent à surprendre par leur courage face à la mort. En 260, Galien instaure une première paix durable : la « petite paix de l’Église ». Mais cette période de tranquillité éphémère se termine en 303-304 avec la terrible et systématique persécution de l’empereur Dioclétien, qui durera jusqu’en 311 et qui révèlera aux autorités stupéfaites que le christianisme s’est implanté partout, jusqu’à devenir majoritaire.

  • 6. 

    Finalement, comme l’avait prophétisé Tertullien, « le sang des martyrs est semence de chrétiens » et, le 13 juin 313, Constantin proclamera définitivement par l’Édit de Nicomédie une liberté de culte qui ne sera plus jamais mise en cause. L’Église est pour la première fois reconnue comme un sujet de droit et le culte chrétien peut s’exercer en toute légalité. Puis, à la fin du IVe siècle, Théodose fera du christianisme la religion officielle de l’État romain, en prenant acte de ce développement caché, assez unique au monde, qui conduit à la conversion de l’ensemble de l’Empire romain.

modérateur du thème :

Maud Thiriet

4

commentaires

postés

Monique 07/06/2016 12:10

Merci pour l'apport de ces connaissances, de redire nos origines, Merci pour votre investissement dans le bien du Christianisme.

... Voir plus ...
Christophe 08/02/2016 15:54
Merci à vous pour cela.

De l'accueil de cette mémoire Historique, dépendra notre capacité à aimer notre terre,à se sentir proche de ceux qui l’ont foulée, de ceux qui l’ont forgée, par leur labeur, par leur Foi, par leur sang.

Enfin, à redevenir acteurs du règne social du Christ dans notre Pays.

A noter que la Christianisation de la Gaule fût également facilitée par le peu d'attrait qu'avait les divinités Romaines aux yeux des Celtes. Ces derniers avaient une spiritualité plus profonde, plus mystique.

"Selon vous, la mort régit, dans un autre monde, d'autres membres. La mort, si ce qu'enseignent vos hymnes est certain, n'est qu'un milieu d'une longue vie" Lucain - poètes latin du 1er siècle - à propos des druides


- La vénération de Dieux censés apporter luxe et confort terrestres ne pouvait combler ce désir de l'âme.
- la décadence déjà bien amorcée de l'autorité des druides (observée par Cesar, dans la guerre des Gaules), qui avait recours à des pratiques sacrificielles en totale opposition avec leur croyance originelle en l'immortalité de l'âme, a fini par créer ce que Pierre Lance a appelé une "rupture d'éthique." Un beau terreau pour une terre de mission !

... Voir plus ...
Françoise 08/02/2016 11:57
J'ai aimé cette "piqure de rappel"...
car j'ai trouvé dans votre explication, des solutions possibles pour notre société actuelle,
et de bonnes leçons de vies. Puissions-nous nous inspirer de nos racines communes pour ne pas gaspiller d'autres vies inutilement.. faute de ne pas en tirer leçon (en revenant en arrière).
Communion de prières et partage de valeurs.
... Voir plus ...
Mamyocline 06/02/2016 05:21
Merci Mr Rouche pour toutes ces connaissances partagées .
Il serait appréciable d 'avoir l'analyse de Mr Michel Rouche sur la situation
actuelle en France .
... Voir plus ...
bubbleRight aleteia Michel Rouche
La réponse de Michel Rouche

Né en 1934, Michel Rouche est professeur émérite d’histoire médiévale à la Sorbonne, spécialiste du Haut Moyen Âge et de l'Antiquité. Il a également animé l'Institut de la Famille, qui relève de l'École Cathédrale du diocèse de Paris.

Ses livres
  • Attila, La violence nomade
  • Les origines du christianisme : 30-451
  • Petite histoire du couple et de la sexualité
  • Histoire du Moyen Âge VIIe - Milieu du Xe siècle
  • Les racines de l'Europe. Les sociétés du Haut Moyen Âge
  • Histoire de la papauté. 2000 ans de missions et de tribulations
  • Le Moyen Âge en Occident. Des barbares à la Renaissance
  • Le choc des cultures. Romanité, germanité, chrétienté durant le haut Moyen Âge
  • Charlemagne. Rome chez les Francs
  • L'Europe au Moyen Âge, Documents expliqués

Pour proposer un contenu intéressant sur ce thème

cliquez-ici

Top Vidéos

Constantin à Milvius
La Foi prise au mot vous propose de découvrir qui était vraiment ce premier empereur romain converti au christianisme, avec un des plus grands spécialistes de cette figure, Pierre Maraval, historien du christianisme et professeur émérite à la Sorbonne.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 53min09sec

Top Vidéos

Les premiers chrétiens : qui étaient-ils ?
Le professeur émérite Michel Rouche nous parle des premiers chrétiens. Qui étaient-ils? Comment vivaient-ils leur foi ? Quels ont été les défis qu’ils ont eu à relever ?
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 38min15sec

Top Vidéos

Did the Emperor Constantine found the Catholic Church?
Vidéo pour les anglophones. Jimmy Akin, de Catholic Answers, réfute le mythe répandu dans certains milieux chrétiens fondamentalistes, selon lequel l’Église catholique aurait été fondée par l’empereur Constantin.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia 3min01sec

Top Vidéos

La dévotion des premiers chrétiens
La Foi prise au Mot :
Comment ont émergé et se sont enracinées la foi et la dévotion à Jésus comme Christ et Seigneur au cours de la première période chrétienne (de 30 à 170 environ) ?
star aleteia star aleteia star aleteia 51min59sec

Top Vidéos

L'Église primitive
La Foi prise au Mot :
Qu'est-ce que c'est la naissance du christianisme comme religion ? Pour un historien des religions, c'est d'abord et avant tout un acte de foi devant un tombeau vide !
star aleteia star aleteia star aleteia 47min11sec

Top Vidéos

L'Église des premiers chrétiens
La Foi prise au Mot interroge Marie-Françoise Baslez sur l'Église des premiers chrétiens.
star aleteia star aleteia 46min12sec

Top Articles (5)

Achats recommandés

Un admirable christianisme
Un admirable christianisme
Spécialiste reconnu pour ses travaux sur les origines du christianisme, D. Marguerat propose une réflexion et une relecture des Actes des apôtres, toujours d'actualité en ces temps de bouleversements.
star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Aux sources de l'Ãglise
Aux sources de l'Église
Pour beaucoup, les Actes des Apôtres constituent comme la suite de l’Évangile de saint Luc, dans la mesure où les deux textes sont issus du même auteur. On y voit apparaître peu à peu la mise en place progressive de l’Église primitive que l'auteur nous conte avec beaucoup de brio.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Ainsi parlait l'apôtre Jean
Ainsi parlait l'apôtre Jean
Ce livre propose une relecture des textes de l'Évangile de Jean. Les textes sont accompagnés d'une annotation explicative pour les (re)situer dans leur contexte historique, et l'ambition est de montrer leur modernité.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Les origines du christianisme : 30-451
Les origines du christianisme : 30-451
Michel Rouche, spécialiste de l'antiquité tardive et des "origines", nous offre ici un ouvrage aussi complet que technique. Il décrit quatre siècles de mise en place du dogme et de débats théologiques complexes. Quelques bases théologiques et une connaissance du christianisme sont souhaitables pour se plonger dans ce livre assez ardu.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Clovis
Clovis
Penser le baptême de Clovis avec les catégories qui sont les nôtres et voir dans cet épisode la naissance d'une France tout entière catholique dès le VIe siècle, c'est commettre un anachronisme majeur. Entre 496 et 499, aucune nation n'émerge des ruines de la romanité et la conversion du roi n'entraîne pas celle d'une Gaule qui reste pour longtemps religieusement et ethniquement bigarrée.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

La religion des premiers chrétiens
La religion des premiers chrétiens
L'auteur, qui a aussi écrit « L'ombre du galiléen », cherche à reconstituer la vie et la pensée des premiers chrétiens sous l'angle de la science des religions. Par ce biais, tout lecteur, croyant ou non, peut aborder cet ouvrage.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

La passion des premiers chrétiens
La passion des premiers chrétiens
Au IVè siècle, grâce à l'impulsion de Constantin, le christianisme devient religion officielle sous Théodose 1er en 380. Pierre-Marie Beaude témoigne de l'étonnant foisonnement de pensée qui a présidé à l'émergence du christianisme au cours de toute cette période. Un livre très accessible.
star aleteia star aleteia star aleteia

Achats recommandés

Les douze apôtres
Les douze apôtres
Une synthèse sur la réception et la postérité de chacun des douze apôtres dans les différentes traditions chrétiennes, depuis la naissance du christianisme jusqu'au haut Moyen Age. Chaque apôtre est étudié, selon le canon chrétien, la littérature apocryphe et les textes des Pères de l'Eglise. 
star aleteia star aleteia